Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 21:27
Jeudi 20 août  2009


















Non, pas de cours aujourd'hui .... si je suis à Hoéville c'est que c'est ici que j'ai choisi de passer ma soirée d'anniversaire autour d'un barbecue avec mes nouveaux amis pilotes.
Super soirée où j'ai été gâtée : "tee-shirt officiel" des Rats Musqués d'Hoéville, casque Lynx & kit head-set solo bleu assorti au bord d'attaque de mon aile. Je peux vous dire qu'avec tout cela que je me sens maintenant complètement dans la peau du personnage. J'en oublierais presque que je n'avais pas envie d'avoir un an de plus... ;o)

Photos Martine et Patrick

Repost 0
Published by Nadine - dans ULM Formation
commenter cet article
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 22:00

Mercredi 19 août  2009
Durée du vol : 1 heure

Falco prend son envol,  pendu à sa petite hélice tripale. Michel et moi profitons immédiatement de la sensation agréable d'être en l'air après une chaude journée d'été.

Le ciel est dégagé, l'air est calme et nous sommes nombreux ce soir à voler. J'ouvre donc l'oeil sur l'environnement. 

Petits tours de pistes appliqués pour moi avec quelques posés de roues pas trop mal réussis en 03 mais surtout je retravaille mes décollages en prévision du lâché.
Ce soir, j'ai eu aussi un peu de mal à garder mon niveau de palier régulier aux premiers tours et me suis encore un peu décalée de 5m de l'axe de piste à l'atterrissage.
Un peu de travail encore en précision.

Pas grand chose à vous raconter d'autre si ce n'est que je passe une excellente soirée et que Michel me fait un guise de débiefing un cadeau bien sympa pour cette veille d'anniversaire : il m'offre cette leçon.

   Air Loisirs    Flying croco  Vol à vue    Total Cumul
Ecolage    18 h 45   21 h 10 39 h 55   51 h 30
Balade 6 h 05    3 h 10 2 h 20 11 H 35 

 

Repost 0
Published by Nadine - dans ULM Formation
commenter cet article
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 19:36

Lundi 17 août  2009
Durée du vol : 1 h 00

Une prévole studieuse sous l'oeil attentif de Michel où je détecte une aiguille décrochée en haut du mat mais complétée par un commentaire de mise en garde concernant le niveau d'huile à surveiller dans le réservoir. 

Ce soir, l'air bienfaisant ouvre largement l'accès au regard pour un nouvel entraînement. Les tours de piste vont s'enchaîner pour à chaque fois gagner en précision.  Checks effectués correctement, vitesse tenue, je suis sur l'axe en finale et je pose avec la bonne vitesse.

Au sol Michel me fait remarquer que j'ai été déviée à droite. J'avais pourtant j'en suis sûre, commencé ma prise d'axe aligné sur le centre de la piste comme d'habitude et compensé ma dérive. Alors ?
Tout aurait pû être routinier ce soir et bien non... c'était sans compter un nouveau paramètre aérologique un peu fourbe : une double dérive qui s'inverse dans la pente de descente....

Chaque tour de piste sera différent et à plus forte raison chaque cours réserve une surprise. Il me faudra plusieurs essais pour gérer ce petit problème de précision, car l'alignement sur l'axe de piste : il y tient mon instructeur !

Sa règle est simple : toujours associer, et ce jusqu'à la fin de son vol, le maximum de facteurs favorables permettant d'anticiper et d'optimiser la sécurité, dans ce cas ci-dessus c'est prévenir une rafale près du sol qui pourrait par exemple nous projeter sur des bas-cotés dangereux.

Autrement dit : se poser bien dans l'axe pour que tout tourne rond ;o)

La piste d'Hoéville


   Air Loisirs    Flying croco  Vol à vue    Total Cumul
Ecolage    18 h 45   20 h 10 38 h 55   50 h 30
Balade 6 h 05    3 h 10 2 h 20 11 H 35 

 

Repost 0
Published by Nadine - dans ULM Formation
commenter cet article
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 13:38
Encore une vidéo en souvenir de notre récent vol à Chambley !

Repost 0
Published by Nadine - dans VIDEO
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 22:25
Aujourd'hui, un petit montage vidéo de l'un de ces fameux tours de piste...

Repost 0
Published by Nadine - dans VIDEO
commenter cet article
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 15:50

Samedi 15 août  2009
Durée du vol : 1 h 00

Ce matin, direction Lunéville pour des exercices «de remontée de piste» visant entre autre à exercer l’œil pour améliorer l’arrondi.  Au dessus du long tapis fleuri guidée par Michel, je file en rase-mottes, à une hauteur et à une vitesse qui interdit l’erreur de commande la plus infime. Nous pourrions presque effleurer l’herbe ou nous poser précisément à un endroit précis si je poussais doucement la barre et relâchais mon pied de l’accélérateur. Nous pourrions aussi redécoller sans jamais poser les roues, et c’est ce que nous faisons arrivés en bout de piste. Impressionnant ! … et je dois bien l’admettre pour une fois un peu.... stressant !
Alors que j’arrive plutôt bien à garder une souplesse dans mes bras pour agir sur la barre, étonnamment j’ai la jambe droite tétanisée sur l’accélérateur !  Au bout de 3 essais on marque une pose et je me détends un peu.


L'exercice consiste maintenant à me mettre dans la situation d'un vol où le moteur tombe en panne au moment le moins opportun c’est-à-dire au décollage.

Donc, sur la longueur de la piste mon moteur est tombé successivement 3 fois en panne... ne me laissant que le temps d’alterner sans souffler l’enchainement d’arrondis « last minute », et de redécollages immédiats .


Sur le chemin du retour au hasard de mes questions, Michel me parle du décrochage, mais me dis ne plus souhaiter inscrire cet exercice de prévention dans son programme de formation. Il n’en faut pas plus pour piquer ma curiosité sur les causes et préventions au décrochage et le presser de questions.

Poussant alors l’altimètre à 2 000 ft au dessus de terres cultivées nous profitons au passage d’une heureuse perspective sur notre base habituelle et il me fait une démonstration pendant que je garde simplement les mains posées sur la barre pour en ressentir chacun des mouvements.
Forte inclinaison verticale suivie d’un effet inverse, nouvelle inclinaison verticale qui faut doucement sur la barre pour contrer le mouvement sous peine de replonger à nouveau encore plus fort. J’ai l’impression de vivre les montagnes russes sans manège autour !!!
Nous reprenons de l’altitude et cette fois je vais répéter l’exercice.
Tout se passe bien, je sors de cette phase critique comme il me l’a montré et mon estomac apprécie de retrouver une incidence normale ;o)

Fin des exos, grosse séance. Plein de sensations, plein de nouvelles perceptions, plein de nouvelles images....
On rentre au terrain.

LE DÉCROCHAGE :
Phénomène de décollement des filets d'air de l'extrados de l'aile, quand la corde de l'aile fait avec sa trajectoire un angle d'incidence trop élevé appelé angle de décrochage (12 à 16°). Dès lors, la portance diminue rapidement, l'appareil bascule sur son axe de tangage, et s'abat brutalement à la verticale. A ce moment-là, l'angle d'incidence est égal à 0, la trajectoire étant verticale. La vitesse augmente et l'appareil reprend de lui-même une position normale, mais avec un excédent de vitesse qui va le faire monter. 

Vague ailée dans le ciel Lunévillois,

   Air Loisirs    Flying croco  Vol à vue    Total Cumul
Ecolage    18 h 45   19 h 10 37 h 55   49 h 30
Balade 6 h 05    3 h 10 2 h 20 11 H 35 

 

Repost 0
Published by Nadine - dans ULM Formation
commenter cet article
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 22:00

 Mercredi 12 août  2009
Durée du vol : 45 mn

Je préfèrerais aller voler, plutôt que d’aller au bureau chaque jour....c’est un secret pour personne.
Qu’est ce que c’est bon de se retrouver en l’air !
Le vol a vraiment quelque chose de libérateur et de ravigotant.
Je rentre souvent un peu fatiguée de mes escapades aériennes, mais toujours heureuse du panel de connaissances en aérologie et pilotage emmagasinées durant le cours...

Ce soir, le vent a décidé de ne pas faiblir et chez les rats musqués on a, à quelques exceptions prêt, choisi de rester au sol.
Nous décollons quand même : un premier tour de piste en guise en repérage.
Je négocie mes virages avec sérieux, et je me retrouve en finale avec une bonne dérive à gérer et une instabilité croissant près du sol. Je tiens mon point d’aboutissement,  je suis dans l’axe, j’ai la vitesse... Je me pose difficilement, arrondis un peu tard, et note que ça descend vite.
J’en tiendrai compte pour les tours suivants. C’est un peu plus sportif que lundi, mais ça me fait travailler.  C'est sur des tours de pistes réfléchis et dans toutes les conditions que l'on s'améliore progressivement. Il est primordial de se créer ses propres automatismes avant de progresser en "terrain inconnu".

Une séance qui  se passe de façon un peu près constante :
45 mn interrompue d’une pause détente-photos avec Ulysse, mon gros nounours, le seul a me faire suffisament confiance pour être prêt à prendre la place du passager... ;o)



Un ultime quart d’heure où je retrouve de meilleures conditions de vol avant le debriefing : Bien, compte-tenu des difficultés. Michel a néanmoins noté une dissymétrie dans mon mouvement sur la barre, on va surveiller cela.
On mange tous ensemble un morceau de tarte aux mirabelles (de Lorraine bien sûr) avant de rentrer à la maison, en gardant toujours le nez en l’air, car ce soir j'abandonne  le ciel aux Perséides, une pluie d'étoiles filantes.
C'est le moment de faire des voeux !


















Quand les aéronefs se prennent pour des étoiles filantes ! (Photos P. Bellorini)


   Air Loisirs    Flying croco  Vol à vue    Total Cumul
Ecolage    18 h 45   18 h 10 36 h 55   48 h 30
Balade 6 h 05    3 h 10 2 h 20 11 H 35 

 

Repost 0
Published by Nadine - dans ULM Formation
commenter cet article
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 17:04

Lundi 10 août  2009
Durée du vol : 45 mn

C'est lundi.
Je pars à ma base en forme et motivée.
Les conditions météos sont excellentes alors que rien ne le laissait présager quelques heures plus tôt. Ce soir il y a du monde au terrain dont les habitués, Mimi, Patrick, Alain accompagné de sa sœur, et aussi Martine. Je vais leur montrer ce que je suis capable de faire...

Nous décollerons en 23 pour me permettre, sur ce coté le plus plat de la piste, de travailler l’arrondi et surtout le toucher de roues.

Aujourd’hui Michel a décidé de ne rien dire et de me laisser carte blanche. 

Virages serrés, mise en palier au plus tôt, j’enchaîne des tours de piste courts. Je décide donc librement des différentes étapes de ma procédure d’atterrissage : dernier virage, arrivée bien dans l’axe. J’entame ma descente sur un plan régulier, en remettant un peu de gaz si je me trouve un peu courte ou, comme j’ai appris à le faire, en faisant un « escalier » si au contraire je trouve que je suis un peu haute.
Toujours en ligne de mire, le même point d’aboutissement mais une prise de vitesse qui varie de 85 à 100 km/h. Je m'applique à arrondir plus tôt, plus bas. C'est LE moment délicat. C’est toujours surprenant...
Une fois au sol, je veille encore à bien restituer l’énergie emmagasinée comme on me l’a expliqué. Ca fonctionne ! 

J’empile les tours de pistes entrecoupés des seuls "ok, on repart"

Lors d’un beau décollage, j’ai même quand même droit à un : "vous voulez vraiment  me faire plaisir aujourd’hui !" .
Oui, 5, 10, 15 peut être TdP s’enchaînent plutôt bien et soudain,  alors que le sol s’approche, sans explication, je commets une faute : légère inversion de commandes à l’arrondi, sans gravité car je ne suis à faible hauteur,  mais ça noircit un peu le tableau.
On rebondit. Je lâche un "ooups !" et Michel rétorque "on repart  !". Je lui dis "Bon, ok, je vais essayer de faire mieux  que celui-là au prochain tour..." embarrassée de l’avoir un peu malmené "Faites comme avant, c’était bien ; un atterrissage raté, ça vous arrivera encore"

Je veille toutefois à ne pas renouveler et enchaîne correctement mes «touch and go ». Michel en a compté 25 en 45 mn, mon record !!!
Au debriefing, il est très content, et me dis que  j’ai bien travaillé. Moi aussi je suis contente, des compliments de sa part, ça flatte un peu mon ego d’apprentie-pilote ;o)

Oui, je sais, pour ce post,  j’ai un peu détourné le titre de la fameuse chanson des Rolling Stones, mais c’est pour exprimer ma joie de constater que j'ai réellement progressé.  
J’espère que le prochain vol sera pareil.

   Air Loisirs    Flying croco  Vol à vue    Total Cumul
Ecolage    18 h 45   17 h 25 36 h 10   47 h 45
Balade 6 h 05    3 h 10 2 h 20 11 H 35 
Repost 0
Published by Nadine - dans ULM Formation
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 21:00

Mercredi 5 août  2009
Durée du vol : 45 mn (cours) + 15 mn (balade)

8 h 15, j’entame ma prévol  sans perdre de temps. Le tour de piste, exposé au levant a capté les rayons les plus matinaux du soleil, est déjà doucement balayé par quelques départs thermiques* remuants.
Aujourd’hui, je fais du grand n’importe quoi, navrant et pathétique.
Au bout de 45 mn de combat un peu désespéré et une série d’atterrissages-décollages peu concluants . Michel me lance dans l’intercom « On arrête. La leçon est finie » Au sol il ajoute : « Je vous sens crispée ce matin, vous êtes complètement tordue dans votre siège… »

Mal dormi, réveils matinaux successifs, manque de sommeil,  petit déjeuner peu consistant ??? je cherche des réponses et m’interroge….

Patrick, jeune pilote qui a effectué son d’entraînement aux aurores nous offre un bon café et des petit gâteaux. "J’aurais dû prévoir le jus d’orange pour les vitamines" sourit-il.

On discute un peu et Michel me propose de terminer le dernier quart d’heure par une ballade. J’accepte, bien que l’idée de me faire à nouveau tabasser me laisse un peu dubitative. Il m’assure qu’au delà de 600 pieds les perturbations vont s’estomper et en effet, nous ne tarderons pas à retrouver rapidement un air stable en altitude. A 650 pieds, je passe à sa demande les gaz sur l’accélérateur à main et doucement je me détends.

Je profite tranquillement du paysage quadrillé de la mosaïque des champs qui jouxtent un petit canal. Michel avait raison, il fallait sans doute me sortir un peu du périmètre de tour de piste, retrouver les plaisirs du vol, rêver à de futurs échappées...
 




























Photos P. Bellorini

*Les thermiques.
Lorsque le soleil parait, il chauffe le sol de la terre. En fonction de la couverture météorologique et de la composition géologique du sol (et du sous-sol), celui-ci s'échauffe inégalement. Par exemple les forêts de sapin de couleur vert foncée absorbent les rayons du soleil et s'échauffent très vite au contraire des près dorés. L'air qui est en contact avec ce sol chaud, se réchauffe à son tour. De ce fait, il devient plus léger que l'air environnant et s'élève. Comme personne n'a jamais vu de l'air disparaître et ne pas être remplacé, et bien l'air froid environnant, plus lourd, vient remplacer cet air chaud parti. Il s'échauffe à son tour, s'élève, et ainsi de suite. Le cycle de la convection thermique est créé.
La particule d'air chaud s'élève. Elle se refroidit et se condense au fur et à mesure qu'elle s'élève dans de l'air plus froid. Elle atteint ainsi une altitude maximale et stoppe son ascension lorsqu'elle atteint la même température que l'air environnant (c'est la détente adiabatique de l'air). 


   Air Loisirs    Flying croco  Vol à vue    Total Cumul
Ecolage    18 h 45   16 h 40 35 h 25   47 h 00 
Balade 6 h 05    3 h 10 2 H 20 11 H 35 
Repost 0
Published by Nadine - dans ULM Formation
commenter cet article
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 22:00

Mercredi 5 août  2009
Durée du vol : 1 h

Prévol attentionnée car Michel s’est bien occupé en m’attendant : plein de choses dévissées sur le Combo…
Point d’arrêt, actions vitales, alignement, et c’est reparti pour un tour.

La partie des tours de piste était déjà bien engagée et  nous remontions en vent arrière vers la 05. Soudain, je perds le contact radio avec mon instructeur.
Dans le casque, plus qu'un grand silence et un vague bruit d’air brassé étouffé par deux oreillettes devenues muettes.

Je le dis à Michel qui semble lui m’entendre parfaitement. Je bidouille aussitôt les boutons de mon casque… Non ce n’est pas une simulation de panne puisque j'aperçois mon instructeur faire derrière moi la même vérification sur le sien et sur les branchements de l’intercom....apparemment rien n’y fait.
"On va se poser" me crie-t-il en me soulevant une oreillette. Histoire de ne pas enchaîner trop de problèmes, je m’efforce donc d’arriver à une hauteur assez correcte au dessus de la ligne haute tension qui est notre repère pour entamer ma finale.
Je choisis toute seule comme une grande le moment de couper les gaz, sans son "ok" de confirmation habituel qui me conforte que le moment était bien choisi… Tiens, mais c'est que ça  me manquerait presque !!  ;o)

Bizarre d'ailleurs, ressurgissent  ensuite mentalement chacune des phrases entendues à chaque atterrissage : "On s’aligne bien dans l’axe… on laisse voler jusqu’à être sûre d’atteindre la piste…  prise de vitesse…  on ne quitte pas le point d’aboutissement… on arrondit doucement …on continue… on ferme l’incidence...."
Bref,  nous voilà posés. Un atterrissage un peu différent qui avait comment vous dire.... un avant-goût de vol en solo.  
PS : Les accus du  casque étaient simplement déchargés. 



   Air Loisirs    Flying croco  Vol à vue    Total Cumul
Ecolage    18 h 45   15 h 55 34 h 40   46 h 00 
Balade 6 h 05    3 h 10 2 H 05  11 H 20 

Repost 0
Published by Nadine - dans ULM Formation
commenter cet article

Présentation

  • : Flying and Travelling
  • Flying and Travelling
  • : Mes expériences de pilote ulm pendulaire et les carnets de route de mes voyages (Namibie)
  • Contact

Profil

  • Nadine
  • On me dit généreuse, volontaire voire obstinée...
 Je suis aussi d'une mauvaise foi épouvantable, la preuve : je le reconnais ! 
D'ailleurs, depuis que je suis modeste, je suis parfaite ;o)
  • On me dit généreuse, volontaire voire obstinée... Je suis aussi d'une mauvaise foi épouvantable, la preuve : je le reconnais ! D'ailleurs, depuis que je suis modeste, je suis parfaite ;o)

Flying and Travelling



NadDes envies de couleurs, d'images, de voyages et d'expériences.... Voler, être en contact avec l'air et le léger, exprime des aspirations à une certaine élévation, un besoin irrépressible de s' ouvrir à d'autres sphères, de se rapprocher de la nature. S'envoler, tout comme voyager, c'est se détacher un instant de son quotidien, se libérer, s'élever, découvrir et apprendre...

Un blog pour raconter ces expériences, car chaque personne a quelque chose à dire pour peu qu’il y ait quelqu’un pour l’écouter ou la lire... Bienvenue sur Flying and Travelling.
Nadine

Recherche

Archives

Catégories