Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 20:33

Samedi 5 Juillet
Durée du vol : 45 mn 
Total heures de vol : 8 h 54

La pluie de la nuit a lavé le ciel. Il fait enfin beau. Bien sûr le jour où je dois repartir sur San José mais avant je peux encore faire un dernier petit cours. J’avale un café, un délicieux petit déjeuner (fruits frais, pancakes etc…) et je rejoins Guido devant son atelier. Ce matin j’ai un peu de mal avec le palonnier.. Il faut le diriger du talon et dans l’herbe c’est difficile surtout avec la double commande. Je pars trop à droite, la piste est étroite et le demi-tour au fonds est embêtant à faire.

Bon après ces quelques déboires et les derniers contrôles effectués, un coup d’œil à l’arrière « prop clear ? » , alors let’s go !

On refait exactement comme hier mais aujourd’hui il y a un petit vent de travers qui complique un peu le jeu. Alors que nous faisons une boucle sur l’océan à juste 700/750 ft, Je demande à Guido ce que je ferais en cas  de panne moteur là, à cette faible altitude. Aussitôt demandé aussitôt servie : il me fait couper immédiatement les gaz et on fait tranquillement une boucle en direction de la côte.OK, on aurait donc le temps de rejoindre la plage même à cette altitude. Bien. Alors un petit coucou aux promeneurs qui s’étonnent sûrement de notre manège au dessus de leurs têtes et je reprends les exercices d’atterrissage sur la piste cette fois.



La mer a aujourd’hui de jolies couleurs dans un vert/bleu/brun suivant la profondeur et la présence d’alluvions dans l’estuaire des rivières. C’est joli. J’aime bien survoler les belles villas, j’en choisis une avec une piscine à débordement, je rêve un peu ;o), la belle plage de Carillo, c’était déjà ma préférée à terre, mais vue du ciel aussi … tiens des touristes font une balade à cheval… Après la plage qui fait face à notre hotel, il y a une belle étendue de sable clair et en face dans la verdure trois belles villas et une 4ème un peu en arrière, c’est la propriété Mel
Gibson !



Guido me demande de regarder le compas, cette grosse boule qui navigue dans son liquide et que pour l’instant je n’ai jamais utilisée. On met le cap à 300, ce qui correspond à la grande piste privée de Guido où nous avons posé hier l’autogire. C’est là qu’il a pour projet d’installer un aeropark. Visiblement deux de ses voisins ne semble pas apprécier, ils ont inscrits en grosses lettres blanches peintes sur le toit « Aeropuerto no ! » Alors autres exercices d’atterrissage en « touch an go » cette fois, (vous vous souvenez on pose juste les roues et qu’on remet les gaz aussitôt pour redécoller), même plus le temps de souffler moi !

On survole la rivière, Guido à vu un croco et me le montre, il vient juste de me dire qu’on était trop bas, il a de l’humour ce gars non ?
Voilà c’est fini on rentre. Je suis KO je vais sûrement dormir dans la voiture pendant le retour à San José. En deux jours et demi j’ai volé trois heures. En un mois et demi en France j’ai volé 6 heures seulement, tout cela pour dire que c’était du concentré !  Il est temps que je parte car mon budget vacances est concentré aussi. Je quitte Guido mais avant on fait un dernier debriefing sur le cours passé. C’est un excellent instructeur et vu qu’il est le seul au Costa Rica c’est une très bonne chose. On se reverra. Je reviensdrai bientôt, dans l’idéal avec une licence française en poche mais qu’il faudra de toute façon refaire ici au Costa Rica quand je m’y établirai définitivement (ce qui ne devrait plus tarder).
L’examen théorique en langue espagnol doit être un vrai régal, j’en rêve déjà… (comme pour la villa avec piscine à débordement vue tout à l’heure ;o) !!!! Guido m’a fourni la bible locale : un pavé énnoOorme tout en espagnol que je dois lire dit-il ! En bonus, à la fin des Qcm : plein de questions à choix multiples. J’ai jeté un œil, les réponses diffèrent pour la réglementation de ma version française : que du bonheur !!!… bueno bueno, muy bien on verra cela en son temps,  je vais pas m’embuer l’esprit avec deux versions différentes !!!  chaque chose en son temps/Cada cosa en su tempo ?/Hasta Pronto Flying Crocodile/à la prochaine Flying Crocodile.
  Photos Guido Scheidt  (Flying Crocodile - www.flying-crocodile.com)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nadine - dans ULM Formation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Flying and Travelling
  • Flying and Travelling
  • : Mes expériences de pilote ulm pendulaire et les carnets de route de mes voyages (Namibie)
  • Contact

Profil

  • Nadine
  • On me dit généreuse, volontaire voire obstinée...
 Je suis aussi d'une mauvaise foi épouvantable, la preuve : je le reconnais ! 
D'ailleurs, depuis que je suis modeste, je suis parfaite ;o)
  • On me dit généreuse, volontaire voire obstinée... Je suis aussi d'une mauvaise foi épouvantable, la preuve : je le reconnais ! D'ailleurs, depuis que je suis modeste, je suis parfaite ;o)

Flying and Travelling



NadDes envies de couleurs, d'images, de voyages et d'expériences.... Voler, être en contact avec l'air et le léger, exprime des aspirations à une certaine élévation, un besoin irrépressible de s' ouvrir à d'autres sphères, de se rapprocher de la nature. S'envoler, tout comme voyager, c'est se détacher un instant de son quotidien, se libérer, s'élever, découvrir et apprendre...

Un blog pour raconter ces expériences, car chaque personne a quelque chose à dire pour peu qu’il y ait quelqu’un pour l’écouter ou la lire... Bienvenue sur Flying and Travelling.
Nadine

Recherche

Archives

Catégories